Master MEEF 2nd degré

Connaissances et compétences attendues

Les parcours du master MEEF second degré vise l'équilibre entre les cinq éléments de formation suivants :

  • Connaissances disciplinaires
  • Connaissances didactiques
  • Mise en situation professionnelle
  • Connaissance du système éducatif
  • Initiation à la recherche

Ce souci d'équilibre se manifeste dans les volumes de formation dévolus à chacun de ces éléments, et dans la mixité et la diversité des membres de l'équipe pédagogique.

Afin de parvenir à apporter aux étudiants à la fois des compétences disciplinaires, didactiques et en pédagogie générale et un savoir-faire professionnel réel tirant profit des enseignements de l’ESPE et des stages réalisés dans le cadre de l’alternance en établissement, les équipes pédagogiques de chaque parcours sont plurielles et comportent des personnels provenant :

Des universités partenaires : Professeurs d’université, maîtres de conférence, professeurs agrégés et certifiés

Des établissements secondaires : des enseignants à temps partagés réalisant la moitié de leur service à l’université et l’autre moitié en établissement scolaire, des PFA (Professeurs Formateurs Académiques) qui sont des enseignant en établissement qui interviennent également dans les formations et le suivi du stage de M2 et des personnels de direction des établissements (proviseurs, principaux, CPE,…).

De l’inspection académique : IEN EG ET et IA-IPR.

C’est cette richesse des profils de l’équipe pédagogique qui permet de fournir aux étudiants à la fois une formation universitaire solide dans toutes les facettes du métier d’enseignant mais aussi une formation professionnelle basée sur l’exercice du métier.

Le fonctionnement des équipes plurielles indiquant le rôle de chacun et la mission des ces équipes sont présentés dans le document suivant qui a été validé par le conseil d'Ecole dans le document décrivant la fonctionnement des formations de l'ESPE : document à télécharger

Les parcours de master du second degré sont élaborés sur un certain nombre de principes communs :

Volume horaire : Tous les parcours ont un volume horaire global identique : environ 800 heures réparties en M1 et M2 allant jusqu’à 850 heures pour les parcours associés à des disciplines expérimentales.

Enseignement de tronc commun : Tous les parcours partagent trois unités d’enseignement de tronc commun de 25h (une en M1 et deux en M2) réunissant les étudiants des différents parcours et permettant de la sorte l’acquisition d’une culture commune et la capacité de travailler dans le cadre d’équipes pluridisciplinaires.

Maquettes académiques : Les parcours localisés sur plusieurs sites (c’est-à-dire Anglais, Espagnol, Histoire-Géographie, Lettres Modernes, Mathématiques, présents à Montpellier et Perpignan) sont identiques et conduisent au même diplôme porté par l’ESPE-LR.

Stages en M1 et M2 : Les étudiants de tous les parcours effectuent un stage en établissement de 4 semaines en M1 et de 11 semaines pour les M2 non lauréats de concours. Les lauréats des concours étudiant en M2 MEEF réalisent leurs missions d’enseignant à mi-temps sur deux jours et demi et reçoivent une formation à l’ESPE sur deux jours et demi également. Tout stage est encadré par un tuteur terrain désigné par le rectorat et travaillant avec l’équipe pédagogique universitaire.

Dossier d'accompagnement et d'évaluation du stage en responsabilité des professeurs du secondaire stagiaires à mi-temps

Dossier d'accompagnement et d'évaluation du Stage d'Observation et/ou de Pratique Accompagnée (SOPA/SPA)

Enseignement à et par la recherche : Comme toute formation de master, ces parcours comportent une formation à et par la recherche qui nourrit l’ensemble des enseignements de master et permet à l’étudiant d’acquérir une maîtrise éclairée aussi bien des savoirs disciplinaires de sa discipline que des problématiques historiques et contemporaines liées à la didactique disciplinaire et à la pédagogie générale. Ces réflexions croisées permettent la réalisation d’un mémoire de M2 qui est encadré par un enseignant de l’ESPE.

Numérique : Les compétences du C2I2e peuvent être progressivement validées dans les UE de tronc commun pour la partie A, et les UE de didactiques disciplinaires et le stage pour la partie B du référentiel. La validation des acquis repose sur un portfolio numérique. Le choix a été fait de ne pas isoler l’apprentissage des compétences TICE dans une UE séparée mais de l’intégrer dans l’ensemble des UE de tronc commun et de didactiques, afin de favoriser l’intégration de ces compétences primordiales.

Compétences en Langues Étrangères : Des enseignements en langue vivante étrangère permettent d’acquérir le niveau B2 en langue en M1 (UE non compensable) conformément à la demande du Ministère

La formation repose sur le principe de l’alternance entre des situations de travail vécues en établissement scolaire (au cours des stages) et des enseignements (savoirs à enseigner, savoirs pour enseigner). La professionnalisation et l’acquisition des compétences résultent des interactions multiples qui s’établissent entre la formation et les stages à travers des dispositifs de formation spécifiques (aide à la préparation de cours, analyse de situations professionnelles, visites formatives pendant les stages, etc.). L’organisation des enseignements se fait en lien étroit avec les stages. Des échanges réguliers ont lieu entre équipes pédagogiques et tuteurs de terrain.

Les stages sont organisés au cours du cursus de formation selon une progression qui va de l’observation à l’exercice de la responsabilité :

Stage SOPA (Stage d’observation et de pratique accompagnée) de M1 de 4 semaines : Lors de ce stage, l’étudiant identifie les missions du futur enseignant et de la communauté éducative dans laquelle il doit s’insérer. Il est proposé à l’étudiant une prise en charge progressive des cours, après une phase d’observation, en présence d'un conseiller pédagogique responsable des classes. L’étudiant commence ainsi à acquérir une expérience directe de l’enseignement. Ces expériences, préparées en amont du stage, sont ensuite analysées en cours de formation.

En savoir plus : Livret d’informations destiné aux conseillers pédagogiques d’étudiants SOPA/SPA

Stage en responsabilité de M2 pour les lauréats (mi-temps sur l’année)

Admis au concours, l’étudiant a le statut de fonctionnaire-stagiaire rémunéré et doit assumer une responsabilité de classe(s) à mi-temps 9 heures pour les certifiés et les PLP, 17,5 heures pour les CPE et les documentalistes. Il prend l’entière responsabilité des classes dont il a la charge. Il assure les cours, évalue les élèves et participe à toutes les réunions (rencontres parents-professeurs, conseils de classe, conseil d’école, conseil des maîtres, etc.). Il assume ainsi l’ensemble des responsabilités de tout enseignant. Il est accompagné dans cet exercice de la responsabilité par un tuteur métier en établissement et par un tuteur universitaire qui participe à sa formation.  

En savoir plus : Dossier d'accompagnement et d'évaluation du stage en responsabilté des professeurs du secondaire et CPE stagiaires à mi-temps

Stage SPA (Stage en Pratique Accompagnée) de M2 de 11 semaines pour les non lauréats :

L’étudiant réalise un stage de pratique accompagnée (SPA) non rémunéré, d’une durée équivalente à 11 semaines, correspondant à deux journées de présence par semaine dans l’établissement. En liaison avec la formation universitaire, le tuteur présent à tous les cours de l’étudiant l’aide à évoluer dans sa pratique professionnelle. Ce stage peut faire l’objet d’une visite réalisée par un enseignant de l’ESPE.

En savoir plus : Livret d’informations destiné aux conseillers pédagogiques d’étudiants SOPA/SPA

Ces enseignements regroupent tous les étudiants de la mention et permettent aux étudiants de partager une culture commune qui leur sera indispensable pour travailler en équipe pédagogique durant leur carrière d’enseignant et d’échanger sur les expériences professionnelles différentes. Ces enseignements sont évidemment étroitement liés aux stages réalisés par les étudiants.

En M2, ces enseignements sont effectués dans des établissements scolaires, ce qui permet d’enrichir les enseignements d’interventions de personnels de l’établissement.

Le mémoire est le lieu de l’intégration de tous les éléments de formation (L2-L3-M1-M2).Le mémoire doit traduire une démarche de formation à et par la recherche, réalisée tout au long de l’année par l’étudiant et pouvant s’appuyer sur ses différentes expériences professionnelles dans les métiers de l’enseignement. Il constitue une pièce maîtresse pour l'obtention du diplôme.

Les étudiants doivent développer une question de recherche à caractère professionnel : affinement de la problématique, approfondissement de la recherche bibliographique, constitution d’un corpus de données, mise en place d’un cadre d’analyse des données et rédaction d’un mémoire. La recherche est outillée par des concepts, théories et méthodes d’analyse empruntés aux divers champs enseignés, et notamment aux sciences de l’éducation et/ou aux didactiques des disciplines. Ce travail doit faire prendre conscience aux étudiants qu’ils peuvent aller chercher et utiliser des résultats de recherche pour résoudre des problèmes professionnels.

en savoir plus : cadrage académique du mémoire de master

Formulaires à télécharger en format word :