Master MEEF 1er degré

Professeur des écoles CRPE

Concours préparés :
Concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE)

Composantes de formation : Faculté d'Education-UM  (Carcassonne, Mende, Montpellier, Nîmes et Perpignan)

Présentation et objectifs
Le master MEEF mention premier degré a pour objectifs de former au métier de professeur des écoles et de préparer aux épreuves orales et écrites  du CRPE.

Le M1 vise l'acquisition de connaissances pluridisciplinaires et le développement des compétences professionnelles nécessaires à la réussite au concours et à l'exercice du métier. Il s'appuie sur un Stage d'Observation et de Pratique Accompagnée (SOPA) de six semaines dans différentes écoles.
Le M1 est aussi accessible dans le cadre d'un cursus de Formation à Distance Hybride (FADH) alternant du présentiel et une formation à distance.
Le M2 permet aux étudiants ayant réussi le M1 de renforcer les connaissances et les compétences liées au métier de professeur des écoles et d'approfondir la préparation du CRPE.
Les étudiants de M2 peuvent candidater pour signer un contrat d'alternance avec le rectorat et être en charge d'une classe à tiers-temps. Les autres étudiants sont également à tiers-temps , en stage de pratique accompagnée.

La richesse du métier et les attentes toujours plus grandes de la société et de l’État exigent un haut niveau de qualification dans la formation des enseignants. Il s’agit de parvenir à la maîtrise non seulement des compétences disciplinaires, didactiques et relatives à la recherche mais également à celles touchant aux champs transversaux et à la connaissance du système éducatif. Le modèle retenu est celui d’une formation par l’alternance, adossé à la recherche.

Le parcours de master premier degré est fondé sur un certain nombre de principes :

- PŸersonnalisation de la formation et responsabilisation des étudiants dans l’élaboration de leur cursus de formation (choix d’un renforcement en français ou en mathématiques par l’étudiant en Semestre 1 notamment, choix de l’option, choix progressif des différents champs disciplinaires pour acquérir la polyvalence, choix d’UE de projets interdisciplinaires) ;
- Construction progressive de la polyvalence par des choix successifs au cours des deux années de master, en évitant un saupoudrage disciplinaire ;
- Mises en activité fréquentes des étudiants pour une meilleure structuration des connaissances y compris méthodologiques ;
- Importance de la place accordée au numérique dans l’ensemble des UE : les compétences du C2I2e peuvent être progressivement validées dans les UE de tronc commun pour la partie A, et les UE de didactiques disciplinaires et le stage pour la partie B du référentiel. La validation des acquis repose sur un portfolio numérique. Le choix a été fait de ne pas isoler l’apprentissage des compétences TICE dans une UE séparée mais de l’intégrer dans l’ensemble des UE de tronc commun et de didactiques, afin de favoriser l’intégration de ces compétences primordiales;
- Mise en place d’enseignements en langue vivante étrangère permettant d’acquérir le niveau B2 en langue en M1 (UE non compensable). La totalité des enseignements est dispensée dans le cadre d’un enseignement intégré en langue de spécialité. D’autres enseignements disciplinaires pourront se faire en langue vivante étrangère selon le principe des Disciplines Non Linguistiques (DNL). Des stages à l’étranger seront proposés pour renforcer la maîtrise linguistique, notamment pour les étudiants admis dans le M2 spécifique aux étudiants ayant échoué au concours ;
- L’évaluation des UE du master doit être modélisante pour le futur enseignant : on enseigne et on évalue comme on a été formé et évalué. En M1, l’évaluation des UE intègre clairement la préparation au concours. En M2, l’évaluation est intégrative et ancrée sur le stage, de manière à faire converger les différents enseignements ;
- Un suivi et un accompagnement individualisé des étudiants tout au long de la formation ;
- La formation doit permettre aux futurs professeurs des écoles de s’approprier les enjeux actuels de la profession : socle commun et évaluation positive, travail d’équipe et par projets, éthique et valeurs, etc...

La première année de master est ouverte dans le cadre d’une formation hybride incluant des temps limités en présentiel (deux regroupements par semestre et le SOPA) et une formation utilisant les diverses ressources de l’enseignement à distance (cours en ligne, forums, classes virtuelles, etc...).

  • En Master 1

    Cette formation est ouverte à la candidature des étudiants titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle.
    L'admission en Master 1 dépend des capacités d'accueil fixées par l'université et est subordonnée à l'examen du dossier du candidat, sont pris en compte les résultats obtenus en licence ainsi que des critères basés sur la plus ou moins grande proximité du parcours antérieur avec les épreuves du CRPE et le métier lui-même type de licence obtenue, UE de préprofessionalisation…

  • En Master 2

    Pour accéder au M2, il est nécessaire d’avoir réussi le Master 1 (ou bénéficier d’une validation d’acquis).

La formation repose sur le principe de l’alternance entre des situations de travail vécues en école (au cours des stages) et des enseignements (savoirs à enseigner, savoirs pour enseigner). La professionnalisation et l’acquisition des compétences résultent des interactions multiples qui s’établissent entre la formation et les stages à travers des dispositifs de formation spécifiques (aide à la préparation de cours, analyse de situations professionnelles, visites formatives pendant les stages, etc...). L’organisation des enseignements se fait en lien étroit avec les stages. Des échanges réguliers ont lieu entre équipes pédagogiques et tuteurs de terrain. Le stage fait l’objet d’une convention de stage.
Les stages sont organisés au cours du cursus de formation selon une progression qui va de l’observation à l’exercice de la responsabilité :

Stage SOPA (Stage d’observation et pratique accompagnée)
En M1, le SOPA se déroule en deux périodes de quinze jours (une par semestre), de préférence dans des cycles différents. Lors de ce stage, l’étudiant identifie les missions du futur enseignant et de la communauté éducative dans laquelle il doit s’insérer. Il est proposé à l’étudiant une prise en charge progressive de la classe, après une phase d’observation, en présence d'un enseignant expert (Maître d'Accueil Temporaire ou Professeur des Écoles Maître Formateur) responsable de la classe d’accueil. L’étudiant commence ainsi à acquérir une expérience directe de l’enseignement. Ces expériences, préparées en amont du stage, sont ensuite analysées en cours de formation.

En savoir plus

Stage en responsabilité de M2 pour les lauréats (mi-temps sur l’année)
Admis au concours, l’étudiant a le statut de fonctionnaire-stagiaire rémunéré et doit assumer une responsabilité de classe(s) à mi-temps de 12 heures par semaine. Il prend l’entière responsabilité de la (ou les) classe(s) dont il a la charge. Il assure les cours, évalue les élèves et participe à toutes les réunions (réunions avec les parents, conseil d’école, conseil des maîtres, etc...). Il assume ainsi l’ensemble des responsabilités de tout enseignant. Il est accompagné dans cet exercice de la responsabilité par un PEMF (professeur d’école maitre formateur) et par un tuteur universitaire qui participe à sa formation.

En savoir plus :
Charte de stage d'immersion et de pratique accompagnée (SIPA)
Dossier d'accompagnement et d'évaluation du stage en responsabilité des professeurs des écoles stagiaires à mi-temps

Stage SPA (Stage en Pratique Accompagnée) de M2 pour les non lauréats
Ce stage se compose d'une période de pratique accompagnée en école d'au moins huit semaines, et d'une autre période dans une structure de formation hors du cadre de l'éducation nationale, ou dans une école à l'étranger.
En liaison avec la formation universitaire, le tuteur présent à tous les cours de l’étudiant l’aide à évoluer dans sa pratique professionnelle. Ce stage fait l’objet d’une visite réalisée par un enseignant de l’INSPE.

En savoir plus

Dans le premier degré, les UE de tronc commun visent à doter les futurs enseignants d'une culture professionnelle commune.

En M1, ces UE, à travers la préparation du CRPE, permettent aux futurs enseignants de parfaire leur connaissance du système éducatif et des valeurs qui sont les siennes. Ils sont également amenés à développer leur réflexion sur les grandes problématiques qui traversent l'école et les disciplines (théories des apprentissages, aide aux élèves, relation aux parents, etc...).

En M2, ces UE sont au coeur de l'accompagnement à la prise de fonction en responsabilité. Elles visent le développement progressif de la professionnalisation, en particulier par la mise en situation d'analyse réflexive des enseignants débutants dans le cadre de l'alternance entre le lieu d'exercice et l'université.

Le mémoire est le lieu de l’intégration de tous les éléments de formation (L2-L3-M1-M2).Le mémoire doit traduire une démarche de formation à et par la recherche, réalisée tout au long de l’année par l’étudiant et pouvant s’appuyer sur ses différentes expériences professionnelles dans les métiers de l’enseignement. Il constitue une pièce maîtresse pour l'obtention du diplôme.

Les étudiants doivent développer une question de recherche à caractère professionnel : élaboration d'une problématique, mise en oeuvre d'une recherche bibliographique, constitution d’un corpus de données, mise en place d’un cadre d’analyse des données et rédaction d’un mémoire. La recherche est outillée par des concepts, théories et méthodes d’analyse empruntés aux divers champs enseignés, et notamment aux sciences de l’éducation, sciences humaines et/ou aux didactiques des disciplines.Ce travail doit faire prendre conscience aux étudiants qu’ils peuvent exploiter des résultats de recherche pour résoudre des problèmes professionnels.

En savoir plus : cadrage académique du mémoire de master

Formulaires à télécharger en format word :

Afin d’apporter aux étudiants à la fois des compétences disciplinaires, didactiques et en pédagogie générale et un savoir-faire professionnel réel tirant profit des enseignements de l’INSPE et des stages réalisés dans le cadre de l’alternance , l’équipe pédagogique de la mention est plurielle et comporte des personnels provenant :

- Des universités partenaires : professeurs d’université, maîtres de conférence, professeurs agrégés et certifiés, professeurs des écoles ;
- D’écoles : PEMF (professeurs des écoles maître formateur), professeurs des écoles maîtres associés, DEA (directeur d’école d’application);
- D’établissements secondaires : enseignants à temps partagés réalisant la moitié de leur service à l’université et l’autre moitié en établissement scolaire, enseignants réalisant des heures d’enseignement dans le master MEEF ;
- De l’inspection académique : DASEN (Directeurs académiques des services de l’Education Nationale), adjoints aux DASEN, IEN 1er degré (inspecteurs de l’Éducation nationale).

C’est cette richesse des profils de l’équipe pédagogique qui permet de fournir aux étudiants à la fois une formation universitaire solide dans toutes les facettes du métier de professeur des écoles mais aussi une formation professionnelle basée sur l’exercice du métier.

Le fonctionnement des équipes plurielles indiquant le rôle de chacun et la mission des ces équipes sont présentés dans le document suivant qui a été validé par le conseil d'Institut dans le document décrivant la fonctionnement des formations de l'INSPE : document à télécharger

Le master MEEF mention premier degré parcours Langues Régionales catalan / occitan-langue d’oc est proposé sur les sites de Perpignan (catalan) et Carcassonne (occitan-langue d’oc) de la Faculté d’Éducation et se déroule sur deux années pour un volume horaire d’environ 900 heures.

En savoir plus